VINCENT ROCA
Pensée éphémère* :

Plus le temps passe, plus ma date de naissance s'éloigne...
*
du grec ephêmeros, « qui dure un jour ». À renouveler, donc.
 


 Réunionite aiguë


Du 4 février jusqu'à une date encore non déterminée,
Vincent Roca est en réunion




- Éruption du vol quand ?
- Le 8 mai au matin (????)




Le mot « confiné » vient du latin « confinium » : frontière. En l’occurrence, les frontières de mon espace actuel sont : des murs, des portes, des fenêtres, des plafonds et des planchers… Pour franchir ces frontières, il me faut un laisser-passer que je me fabrique moi-même, que je signe et que je glisse dans ma poche, à mes risques, mon péril et le péril de mes contemporains. Je me laisse passer.
Le coronavirus, lui, n’est pas confiné. Il n’a pas de frontière, pas de laisser-passer. Il va où il veut, quand il veut. Il n’a besoin que de couillons qui jouent, malgré eux, ou, pour certains, à cause d’eux, les petites mains, les petits crachats. Et quelque chose me dit qu'en chacun d'entre nous il y a ce genre de couillon qui sommeille... Le coronavirus est tout petit mais très efficace. Il s’attaque aux voies respiratoires : il empêche les gens de respirer, ce qui lui permet d’agrandir son terrain de jeu.


 Ma parole !


Vincent ROCA de A à Z

                 (abécédaire aléatoire)


 RocaWally, 150 kg à deux...
               on vous en met un peu plus ?

 du 12 au 17 mai 2020

Tournée "5 scènes en campagne"


2ème Festival
                 "Aux quatre coins du mot"

                 La Charité sur Loire

Du 20 au 24 mais 2020